LE REPORTING ET LES DIFFERENTS TYPES DE REPORTING

Publié le 9 Juillet 2015

D'origine anglaise, le mot reporting signifie la communication de données , c'est une opération consistant, pour une entreprise, à faire rapport de son activité. C'est la présentation périodique de rapports et bilans analytiques sur les activités et résultats d'une organisation, d'une unité de travail ou du responsable d'une fonction, destinée à en informer ceux chargés de les superviser en interne ou en externe, ou tout simplement concernés par ces activités ou résultats. C'est de plus en plus un des éléments de bilan des entreprises (Volet du rapport annuel sur le développement durable par exemple) permettant de faire un point régulier sur la stratégie de l'entreprise, les moyens mis au service de cette stratégie et les résultats obtenus. Il est souvent communiqué aux actionnaires et au public. Cela est fait de manière obligatoire pour certaines entreprises, dans certains pays. Le reporting permet de comparer la maturité de différentes entreprises ou de différentes entités au sein d'une entreprise au regard d'indicateurs de développement soutenable (environnementaux, sociaux, éthique et de santé ou économiques)

Le mot reporting peut aussi désigner :

  • le document analysant et évaluant le fonctionnement et l'activité d'une entreprise dans un ou plusieurs domaines, pour une période donnée.
  • une technique informatique de préparation de ces rapports, consistant à extraire des données pour les présenter dans un rapport plus facilement lisible, voire pédagogique ou de vulgarisation pour les données complexes (affichable ou imprimable). On parle alors d'informatique décisionnelle, du fait que ces rapports constituent une aide à la décision par la visualisation de la situation présente (sous forme de statistiques, évolutions temporelles, cumuls et sous-totaux, etc) qu'ils dévoilent.

Les étapes du reporting Ce sont dans l'ordre :

  • ciblage des données puis des sources de données à rassembler, avec par exemple un paramétrage de l'année, du domaine, etc.
  • extraction des informations utiles : groupement, tris, fonctions d'agrégation, calculs d'indices, etc.
  • mise en forme d'un rapport avec un canevas défini
  • production du rapport sous sa forme lisible
  • publication ou diffusion du rapport (intranet, messagerie électronique, document, etc.)

Il existe trois étapes majeures pour la création d'un tableau de reporting:

  • définir les objectifs
  • cerner les variables d'action
  • choisir les metrics

Le compte rendu concerne un type de rapports qui répond à la question « Que s’est-il passé ? » ou dans un contexte opérationnel à la question « Que se passe-t-il en ce moment ? » Il existe d’autres types de rapport pour répondre à la question analytique « Pourquoi et comment cela s’est-il passé ? » et à la question pronostique « Que va-t-il probablement ou certainement se passer ? ».

Ces différents rapports sont produits le plus souvent à partir d’un entrepôt de données et d'avis d'experts. il est recommandé (obligatoire dans certains cas) de faire faire les analyses par un tiers indépendant, de manière que les auteurs ne soient pas juges et parties, ce qui rend le contenu moins crédible.

Le terme de Reporting est employé de façon générique en informatique décisionnelle pour désigner toute production d'état, sans distinction.

Enfin, les différents types de reporting sont :

  • Reporting financier, le plus ancien
  • Reporting social ou sociétal, de plus en plus pratiqué dans la cadre de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) ;
  • Reporting environnemental;
  • Global reporting, avec en 1997 production d'un référentiel international par la Global Reporting Initiative

Rédigé par LacomptaEnlive

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article