EVALUATION DES BIENS FONGIBLES SELON LES NORMES COMPTABLES : SYSCOAHADA – PCG (France) - IFRS - US GAAP

Publié le 24 Mai 2016

Les Biens fongibles ou biens non individualisés, interchangeables, parce qu'ils confèrent les mêmes droits et ont la même valeur. Les titres de participation ou de placement de même nature émis par une même entreprise sont fongibles. Les stocks de marchandises, de matières ou de produits finis, non identifiés individuellement, sont des biens fongibles. Les biens fongibles obéissent à des règles de transfert de propriété et d'évaluation particulières.

L’axiomatique comptable (l’évidence comptable) impose une égalité systématique, dans tout compte, des sorties et des entrées en valeurs, dès lors que toutes les unités entrées sont sorties. En conséquence :

Les biens individualisés c’est –à – dire non interchangeables et dont la durée de vie est d’un an au moins par exemple les véhicules automobiles, l’équipement informatique… sont " sortis " pour la valeur qu'ils avaient à l'entrée (quel que soit leur prix de vente) ;

Les biens fongibles c’est –à dire interchangeable et qui ne peuvent pas rester en service pendant un an par exemple les médicaments, les stylos… présentent une difficulté spécifique ; seules quelques méthodes permettent un correct raccordement des sorties aux entrées.

On cite cependant plusieurs méthodes de valorisation des biens fongibles alors les cadres conceptuels des normes comptables (SYSCOAHADA, PCG, IFRS, US GAAP) n’admettent expressément quelques unes. Ainsi,

- Le Système Comptable OHADA en accepte :

  • P.E.P.S. (inventaire permanent)
  • C.M.P.A.C.E. (inventaire permanent)
  • C.M.P. de période de stockage. (inventaire intermittent)

- Le Système Comptable Français (P.C.G) en accepte :

  • P.E.P.S. ;
  • C.M.P ;
  • Coût standard
  • Prix de détail

- Les Normes IFRS en acceptent :

  • Méthode du coût standard
  • Méthode du prix de détail
  • PEPS
  • CMP

- Les US GAAP des pays anglo saxonen acceptent :

  • C.M.U.P ;
  • FIFO
  • La méthode du coût minimal entre le prix du marché et le coût (Lower of cost or market-LCM) ;
  • ƒ La méthode du coût identifié (étude lot par lot des matières restant en stock) (Specific identification) ;
  • ƒ La méthode du prix de vente réel (Retail method) ;
  • ƒ La méthode de la marge brute (Gross profit method) ;
  • LIFO (Last In, First Out)

Attention, à la date de l’inventaire, si la juste valeur est inférieur à la valeur d’entrée, les normes américaines préconisent la comptabilisation d’une perte en déduction de coût des stocks (et non une provision pour dépréciation).

FEUILLETEZ EN LIGNE LES PUBLICATIONS COMPTABLES :

http://www.amazon.fr/Martin-Dieudonne-NDENE/e/B00MC9T55S

Rédigé par LacomptaEnlive

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article