LA REPONSE DE LA QUESTION DE FLORENCE(RDC) A QUOI SERT LE PRINCIPE DE PRUDENCE DANS LA PRATIQUE DU COMPTABLE ?

Publié le 14 Octobre 2015

Bonjour Florence,

C’est le principe de prudence qui justifie :

- La constatation des amortissements et provisions nécessaires en fin d’exercice.

- Un produit ne doit être comptabilisé que s'il est réalisé, alors qu'une charge doit être prise en compte dès lors que sa réalisation est probable voire éventuelle.

- La constatation des moins-values qui apparaissent à la clôture d'un exercice.

- Que seuls les bénéfices réalisés à la date de clôture d'un exercice peuvent être inscrits dans les comptes annuels.

- Si la valeur d'un élément de l'actif devient inférieure à sa valeur nette comptable, cette dernière qui est ramenée à la valeur d'inventaire à la clôture de l'exercice.

- La dépréciation soit définitive ou non la plus-value constatée entre la valeur d'inventaire d'un bien et sa valeur d'entrée n'est pas comptabilisée.

- Les plus-values non encore réalisées ne sont pas comptabilisées ; elles ne seront prises en considération qu'au moment où les biens correspondants sortiront de l'actif.

Voilà ce à quoi sert réellement le principe de prudence !

NDENE Martin Dieudonné

FEUILLETEZ LES LIVRES DE L'AUTEUR ICI

http://www.amazon.fr/Martin-Dieudonne-NDENE/e/B00MC9T55S

Rédigé par LacomptaEnlive

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article